Témoignage

Emma France Mis en ligne le 2021-02-13 18:56:38


Etudiante en master 2 de psychologie, j'ai commencé cette année une psychanalyse pour deux raisons : la première, dans le but d'enrichir mes connaissances théoriques d'un point de vue clinique plus personnel et concret. La seconde, pour tenter de régler certaines difficultés de ma vie quotidienne (différentes phobies notamment). Ayant débuté cette analyse depuis 5 mois seulement, je ne peux pas vraiment encore en évaluer les effets thérapeutiques réels, mais je peux d'ores et déjà constater que la position allongée permet un travail différent du face à face ; la parole est plus libre, les associations d'idées s'effectuent plus facilement, et à chaque séance j'ai le sentiment de réussir à aller plus loin dans les éléments de mon histoire qui me font problème et me questionnent.